Science-fiction | dystopie | cyberpunk
Genesix

Tout le monde mérite-t-il une seconde chance ?

Au Conclave comme chez les Brigades du Réveil, le Projet ANT laisse des cicatrices. Dans les deux camps, l’heure est à la méfiance, entre espionnage, ententes fragiles et trahisons.

Tandis que la guerre ouverte se profile, à qui Naïm peut-il accorder sa confiance ? Avec qui les Brigades sont-elles prêtes à s’allier pour faire tomber une bonne fois pour toutes l’Alliance des Cinq ?

Si tous prétendent œuvrer pour le bien commun, les traumatismes de chacun ressurgissent et prennent parfois le pas sur l’action collective.

Après tout, l’enfer est souvent pavé de bonnes intentions.

Avis

Ce que les lecteurs en disent...

citation
profile-pic
Didier

Des personnages vrais

Le scénario est sympa, l’histoire se tient, on a envie de savoir la suite et d’avancer dans le récit. L’univers est respecté, cela apporte une bonne fin à la trilogie. Le point fort sont les personnages, les relations qu’ils entretiennent entre eux, visibles entre autres par de bons dialogues.

profile-pic
Rémi

Une superbe saga

Un bon rythme, une narration à plusieurs voix qui évite de s'appesantir sur des chapitres entiers d'explication. Bravo pour cette trilogie !

profile-pic
Berly

Un rythme haletant !

Dystopie rythmée. Des scènes de combats bien réalisées. J’ai fortement apprécié cette lecture. Je trouve qu’il est plus rythmé que le deuxième tome ce qui pêchait un peu selon moi. C’est facile à lire.
Ce livre reprend les codes d’une révolte contre un régime autoritaire de manière très bien construite, avec une suite logique.

profile-pic
Mélanie Bonnot

Les personnages sont les points forts de la saga !

Toutes les bonnes choses ont une fin, il en est donc de même pour les « Brigades du Réveil ». Dans ce dernier tome, le style est résolument plus cyberpunk que le précédent et l’intrigue nous entraîne enfin en plein cœur du Conclave.

Quand la révolte devient révolution, la violence prend une place prépondérante dans la société qui part à la dérive. C’est bel et bien le cas ici. Si le récit plonge plus en avant dans la science-fiction et le futurisme, il n’en demeure pas moins d’un réalisme saisissant.

La plume est toujours aussi fluide et addictive. A mon sens, il y a même une prise de confiance, une évolution dans cet opus où les descriptions sont détaillées de telle façon, qu’elles prennent vie sous nos yeux. Pour autant, Sealeha ne change pas la ligne directrice impulsée dans la saga. On trouve toujours une double lecture invitant à la réflexion sur notre propre société, nos propres modes de vie, notre propre avenir, nos propres choix et leur impact sur les autres. Cependant, d’un livre à l’autre, il n’y a aucune redondance.

Les personnages connaissent eux aussi une évolution qui demeure en parfaite adéquation avec le déroulement de l’histoire. Pour moi, ils sont le point fort de cet ouvrage, ainsi que de la saga en général. Leur psychologie, leur vécu ainsi que leurs émotions sont décrits avec justesse et souci du détail, ce qui les rend tout autant attachants pour certains, que détestables pour d’autres. L’auteure réussit le tour de force de nous les faire paraître si vraisemblables, que l’on a l’impression de les connaître. L’immersion est totale.

Sans spoiler celle-ci, je dois vous avertir que la fin ne plaira pas forcément à tout le monde. Elle est pourtant, à mes yeux, la seule logique.

Choisissez bien vos alliés et réfléchissez à deux fois avant d’agir ou vous pourriez bien ne jamais atteindre Genesix.

Découvrez

Genesix

Logo Red Shield

Le dernier tome des Brigades du Réveil nous plonge dans un monde en rupture, où la lave de la révolte va tout raser sur son passage. Le Red Shield, la corporation dédiée à la sécurité, va devoir redoubler d'efforts pour maintenir la population.

Une fois de plus, nos protagonistes ne sont pas épargnés dans cet opus ! Les épreuves qu'ils vont traverser vont les amener au bout d'eux-mêmes. Pour le pire, comme le meilleur...

Personnages

Les personnages

  • Naïm traumatisé par les épreuves traversées à la fin de Projet ANT, il commence à réaliser l'ampleur des conséquences de ses choix. Réussira-t-il à trouver la rédemption, à ses yeux comme à ceux de ses amis ? Entre mensonges et trahisons, à qui pourra-t-il se livrer ?
  • Valentin donne tout de qui lui reste d'énergie dans le combat qu'il livre maintenant depuis de nombreuses années contre le Conclave. Cela suffira-t-il ?
  • Cléo fait son apparition dans ce dernier tome. Elle aide Naïm à se sortir de son dernier faux pas. Pourtant, nul ne la connait : est-elle digne de confiance ?

L'histoire

  • L'immersion par les yeux du Conclave. Le chef du Red Shield prend la parole dans cet opus et révèle les motivations du Conclave et leur vision du monde. Parés pour un plongeon dans les entrailles du pouvoir ?
  • Un focus sur les services de sécurité de Montélac. Genesix nous plonge dans une ville au bord de la guerre civile. Le combat entre les Brigades du Réveil et le Conclave sort de la clandestinité pour s'étaler sur le devant de la scène. Qu'aura prévu l'Alliance des Cinq pour préserver Montélac de la menace terroriste ?
  • Une fin de série. Après Onyx, Paradis Artificiel, Projet ANT et Fake News, Genesix clôture la série Brigades du Réveil. Vous saurez enfin le fin mot de l'histoire. Qui va gagner? Qui restera en vie? Quel avenir se dessine pour les habitants de Montélac?

Chapitre 01

Aperçu

Faites défiler le texte pour découvrir le début de Genesix... Et voir si l'aventure vous appelle !

Faites défiler pour lire

CHAPITRE 1

Ténèbres

— Allez, la belle au bois dormant, fini de somnoler ! Tu sais bien que je n’aime pas ça.

Naïm papillonna des yeux en toussant, trempé. Petit à petit, sa vision s’ajusta. Un plafonnier déversait sa lumière crue sur lui. Il grelotta. Ses mains entravées l’empêchaient de s’essuyer le visage.

— C’est l’heure de ta séance.

La voix rauque provoqua comme une décharge dans son dos. Son esprit assembla des bribes de mémoire éparses.

Il tourna la tête vers son geôlier. Grand, de petits yeux noirs cachés sous des sourcils broussailleux, un nez épaté et un sourire sadique.

Celui du soir… Ou de la première partie de la nuit ?

Il tenta de compter. Combien de fois l’avait-il vu, celui-là ? Une dizaine ? Une vingtaine ? Il ne se souvenait plus.

L’homme posa le seau vide et s’approcha de lui. Les muscles de Naïm se tétanisèrent. Par réflexe, il tira sur ses liens, en vain.

— Si tu veux qu’on te laisse tranquille, il va falloir y mettre un peu plus du tien.

Une pression sur sa blessure à l’épaule affola les machines auxquelles il était relié. Naïm retint un gémissement et serra les dents. Les bips cessèrent quand son bourreau retira son pouce. À quoi bon le soigner pour lui infliger ces tortures ? Quand est-ce que cela s’arrêterait ?

Désiraient-ils le garder en vie jusqu’à ce qu’ils obtiennent les informations qu’ils cherchaient, ou bien se divertissaient-ils simplement avec lui ?

— Ne me regarde pas avec cet air-là ! Tu ne possèdes pas d’I.N.I. et, comme pour bon nombre de tes amis, nos sérums de vérité ne fonctionnent pas sur toi. Vous vous croyez malins, à vous injecter des trucs pour contrer nos interrogatoires les plus doux ? Vous récoltez ce que vous semez. Allez, tu connais les questions. Avec qui travaillais-tu, à Ghostech ? Donne-moi au moins le nom d’un traître que les Brigades du Réveil ont réussi à mettre de leur côté. Ils ont forcément collaboré à cette opération, alors dis-le-nous !

Naïm chercha la réponse, sans comprendre. Puis les pièces du puzzle s’assemblèrent.

Ils l’avaient déjà interrogé à ce sujet. Naïm ricana. Comme ils se fourvoyaient !

Sophie. L’I.A. qui avait pris possession des Implants Neurologiques Intelligents de toute la population. Ils pensaient que quelqu’un à Ghostech avait participé à sa création.

Les imbéciles ! Seuls Ashtom Chevallier et Xav se trouvaient à l’origine du projet ANT. Même le reste des Brigades du Réveil ignorait l’existence de ce plan.

Son interlocuteur haussa les épaules…

— Ça t’amuse ? Bon, comme tu voudras.

… et attrapa une télécommande posée sur la tablette près du lit. Naïm fixa le bout de plastique. Son corps fut saisi de tremblements.

Pas ça, pas ça, pas ça !

D’un geste tranquille, le colosse appuya sur un bouton. Deux bras métalliques bloquèrent la tête de Naïm, l’empêchant de bouger.

Sa respiration s’accéléra.

Deux aiguilles s’enfoncèrent de chaque côté à l’arrière de son crâne. Une vive brûlure se propagea depuis sa nuque jusqu’à ses oreilles, puis son front. Elle embrasa son cerveau. Un cri rampa le long de sa gorge. La douleur irradia derrière ses yeux, comme si ceux-ci allaient surgir de leurs orbites.

La décharge s’arrêta net quand les pointes se rétractèrent.

Naïm reprit son souffle. Une sueur froide baignait son corps.

— Alors ? Le nom de ton contact à Ghostech ? Ashtom Chevallier n’avait rien d’autre à donner que Xav Castello. Celui-là est mort et ne travaillait plus à Ghostech depuis longtemps. On sait que vous bossiez avec quelqu’un, là-bas, c’est obligé. Qui ça ?

Naïm s’humecta les lèvres.

— Personne, abruti, répondit-il d’une voix éraillée, la gorge en feu. Personne. Tu pourras me faire subir tout ce que tu veux, c’est la stricte vérité. Rien d’autre ne sortira de ma bouche.

— Comme tu préfères. On change de registre ? Si tu nous en disais un peu plus sur les Brigades du Réveil, dans ce cas ? Vous vous montrez sacrément emmerdants, ces derniers temps.

Naïm se crispa. Ne rien donner quand il n’y avait rien à dévoiler, facile. Se taire alors qu’on détenait des informations, beaucoup plus dur. Il jeta un regard désespéré aux tuyaux qui le connectaient aux machines. Si seulement il avait pu périr des suites de ses blessures avant qu’ils le trouvent !

— Alors ? Pour commencer, dis-moi de quelles forces vous disposez, au-delà du mur.

Naïm tressaillit. Les visages de Valentin et de ses amis s’imposèrent à lui.

Ne pas parler. Ne pas parler. Ne pas parler. Hors de question.

Son bourreau frappa du poing sur l’épaule de Naïm, du côté déjà meurtri. Ce dernier se cabra sous la souffrance et ferma les paupières. Fatigue. Trop de fatigue. Depuis combien de temps résistait-il ? Combien encore lui faudrait-il tenir ?

La brute soupira et ramassa une fois de plus la télécommande. Malgré lui, Naïm sentit les larmes perler sur ses joues.

— Eh oui, tu aurais dû te supprimer avant qu’on t’attrape.

Se supprimer… Pourquoi n’avait-il pas avalé sa pilule ? Pas le temps, il devait agir. Il se revit, son blaster à la main. Le coup partait.

Les aiguilles s’enfoncèrent à nouveau dans son crâne.

— Aaaaaaaahh rhaaaa !

Deux yeux noisette le fixaient, à la fois surpris, déçus et résignés.

Puis le noir.

***

Une douche glacée le ramena une fois de plus à la conscience.

Plus le temps s’écoulait, moins Naïm parvenait à trier ses pensées. Que s’était-il vraiment passé, là-bas ? Des images lui revenaient, plus ou moins floues. Des impressions, aussi. La paix, proche et pourtant hors d’atteinte. Du chagrin, insurmontable. Un espoir ténu que tout s’arrête et une volonté enragée. Puis, on le trahissait. Le visage de Liah. Son expression triste, mais décidée. Il ne savait plus. Ce regard, toujours le même, s’imposait à lui et le hantait.

— Salut beau brun, content de me retrouver ?

Mince, les cheveux d’un bleu profond, accordés à la couleur de ses yeux.

La sadique…

À l’air aussi innocent qu’elle s’avérait dangereuse, menaçante. Comme toujours, elle caressa la cuisse de Naïm et remonta en direction de l’entrejambe. Il tressaillit.

— Ça fait partie du protocole, ton comportement, ou c’est juste un bonus ?

Sa voix se cassait de plus en plus. La faute à ses cris répétés, peut-être ? S’il tentait de garder bonne figure, Naïm comprenait que ses dernières forces mentales s’effritaient. Qui sait, peut-être même avait-il déjà donné des renseignements, sans s’en rendre compte ? La privation de sommeil, plus que les tortures physiques, le laminait.

La main de la jeune femme s’arrêta sur ses parties génitales, qu’elle empoigna et serra progressivement. Naïm se força à sourire, malgré la souffrance.

Elle lâcha prise.

— Allez, aujourd’hui, on manque de patience. Les événements se bousculent et il nous faut des informations. Et crois-moi, tu vas nous les donner. Sinon, tu sais quoi ? Tu meurs. Les pontes ont décidé que si tu ne craquais pas maintenant, tu ne le ferais jamais. Ce qui est une excellente nouvelle.

Elle se pencha vers lui. Son haleine empestait le bonbon à la menthe. L’effluve lui piqua les yeux.

— Ça signifie qu’aujourd’hui, tu es tout à moi. Je peux aller jusqu’au bout, faire ce que je veux de toi, sans limites. Oh, tu parleras, je ne me fais aucun souci là-dessus.

Naïm se raidit. Contrairement à l’effet recherché, il se ragaillardit.

Les événements se bousculent… Les Brigades ? Non, il faudrait d’abord qu’elles se reconstruisent.

Ses amis parvenaient-ils à restructurer les réseaux, réanimer les Brigades du Réveil ? Les siens contre-attaquaient-ils enfin ? À moins que son allusion n’ait aucun rapport avec la résistance ? Peu importait.

Je n’ai pas craqué, elle l’a dit… Je n’ai rien balancé !

La soldate du Red Shield s’empara de la télécommande. Quelle torture allait-elle actionner ? Naïm ferma les paupières. Plus qu’une journée à tenir, elle le lui avait garanti. Ce soir, il serait mort. Quelques heures encore à souffrir. Une poignée de minutes. Après quoi, son calvaire prendrait fin.

L’idée sonnait comme une douce promesse.

Soudain, il rouvrit les yeux. Liah ! Où était-elle ? Subissait-elle un sort identique au sien ?

L’ombre revenait à la charge. Son cauchemar. Pourtant, il ne dormait pas. Les images, glacées, lui claquèrent à la figure, sans fard.

Il levait son arme sur elle et tirait.

Il tirait sur Liah !

Douleur instantanée. Presque au même moment, on l’abattait dans le dos. Le noir. Quand il reprenait conscience, les gardes envahissaient déjà la pièce. Liah n’avait pas bougé ; ses yeux bleutés par l’Oracle restaient fixés sur lui. Sa poitrine se soulevait doucement. Elle ne s’était pas enfuie ! Il s’efforçait de récupérer son blaster et de les défendre. Trop tard, on le maîtrisait.

Qu’avait-il fait ?

Sa geôlière appuya sur un bouton.

Achetez le livre pour découvrir la suite !

Genesix Brigades du Réveil

Retournez à Montélac pour percer à jour le secret du Projet ANT

Choisissez la boutique et le format que vous préférez.

Lecteurs

Ce qu'ils en disent

“Dystopie rythmée. Des scènes de combats bien réalisées. J’ai fortement apprécié cette lecture. Je trouve qu’il est plus rythmé que le deuxième tome ce qui pêchait un peu selon moi. C’est facile à lire.
Ce livre reprend les codes d’une révolte contre un régime autoritaire de manière très bien construite, avec une suite logique."

Berly

“Le scénario est sympa, l’histoire se tient, on a envie de savoir la suite et d’avancer dans le récit. L’univers est respecté, cela apporte une bonne fin à la trilogie. Le point fort sont les personnages, les relations qu’ils entretiennent entre eux, visibles entre autres par de bons dialogues."

Didier

>