16 septembre 2021

Voyage temporel : les images au cœur de mon imagination

0  commentaires

Temps de lecture :  min

En surfant par hasard sur les réseaux sociaux (syndrome de la procrastination, quand tu nous tiens...) Je suis tombée par hasard sur une nouvelle qui a rappelé à moi une multitude d'images et de souvenirs d'univers : la revue Métal Hurlant va être rééditée, à compter de fin septembre.

Sans que je ne m'en rende compte, des visions, bribes éparses de mon enfance et de mon adolescence pourtant bien loin, me sont revenues en mémoire.

Pour les plus jeunes d'entre vous (et même ceux de ma génération, probablement), ce n'est pas un nom qui peut vous évoquer quoi que ce soit. Et pourtant, Métal Hurlant contenait des pépites !

Créée à la fin des années 70 par les Humanoïdes Associés, ce magazine de BD de science-fiction a sorti régulièrement des numéros jusqu'à la fin des années 80. Certains opus peuplaient les étagères dans mon enfance, aux côtés d'autres magazines, comme Fluide Glacial. A ce moment-là, on les gardait hors de ma portée (le public visé était adulte), pourtant plusieurs images m'ont frappée et ont influencé la construction de mon univers intérieur.

Aujourd'hui, je voulais partager avec vous ces perles qui ont forgé mon imaginaire.

Philippe Druillet, Moebius, Enki Bilal, Jean-Michel Nicollet et toute la bande des Humanoïdes Associés

Dans les années 70, la science-fiction était encore vue comme un genre pas très sérieux, réservé aux gamins et hors de la vraie littérature. Les fondateurs de Métal Hurlant ont voulu renverser la donne en éditant une revue clairement destinée aux adultes (je confirme, je ne ferai pas lire ces BD à mes enfants ><) dans l'univers de la science-fiction et du fantastique. Leur initiative a sans doute contribué à changer la vision de ces genres dans la population, vu son succès.

Aujourd'hui, ce type de dessins et de publications ne fonctionneraient probablement pas aussi bien. Ils sont bourrés des défauts de l'époque, notamment sur le sexisme à peine pas du tout voilé ou quelques pensées réactionnaires. Néanmoins, elles ont eu le mérite de poser de vraies questions de science-fiction encore valables aujourd'hui, sur le rapport de l'homme avec la technologie, le transhumanisme, l'écologie, l'eugénisme, etc...

D'ailleurs, Enki Bilal continue de fournir des réflexions intéressantes sur l'actualité et les projections qu'on peut en tirer. Si vous voulez par exemple lire un article qui relate l'une de ses interviews, je vous conseille celui-ci.

Bref, ces images tout d'abord, puis ces lectures quand j'ai atteint l'âge idoine, ont forgé une partie de ma culture. Et ce n'est qu'en lisant cette nouvelle sur la réédition de ce magazine que j'ai réalisé ce fait. Etonnant, non ?

D'autres dessinateurs aux univers inspirants

En réfléchissant un peu plus, j'ai recensé d'autres dessinateurs, pas nécessairement liés à Métal Hurlant, mais dont les univers sont si personnels et si inspirants qu'ils peuplent encore parfois mon imaginaire. Et puisque j'étais lancée à vous citer certains de mes favoris, je complète ici la liste ^^

Connaissez-vous par exemple Luis Royo ? Bon, là encore vous trouverez une multitude de femmes dénudées dans ses dessins, mais admirez le coup de crayon ! L'une de ses disciples, Victoria Frances, hyper talentueuse, a encore ma préférence. Son style gothique me plaît beaucoup !

Ou encore Richard Corben ? Qui a d'ailleurs publié pas mal dans Heavy Metal, la version américaine de Métal Hurlant ^^.

Il faut avouer que leurs univers se croisent et puisent l'inspiration dans celui de Lovecraft, de près ou de loin.

Mais mon dessinateur favori reste Patrick Woodroffe. Ses oeuvres sont singulières, parfois dérangeantes (non, souvent), et on arrive toujours à imaginer ce qu'il y a autour ou derrière, une histoire qui pourrait sous-tendre cette illustration. Je vous montre quelques unes de ces images ?

Mytho-Poeikon

L'album que j'ai chez moi

J'adore tout particulièrement le dessin qui représente des statues cassées dont l'une d'elles est affublée d'une tête de chat.

Bon, je vous rassure, je n'ai pas été nourrie QUE par des univers sombres et torturés comme ceux-là. La preuve, ma bibliothèque regorge encore d'une bonne dizaine de BD de Gotlib (les Rubriques à Brac, Les Dingodossiers, etc...).

Et vous, quels sont les dessins ou BD qui vous inspirent le plus ou qui ont marqué votre jeunesse ?



{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

A découvrir également :

Soudain, vous ouvrez les yeux…

Soudain, vous ouvrez les yeux…
>