à propos de Sealeha

portrait Sealeha

En bref :

Depuis qu'elle sait tenir un crayon, Sealeha s’invente des histoires et les couche sur papier, que ce soit par le dessin ou par l’écrit.

Ce n’est pourtant qu’en 2020, bien installée dans sa vie d’adulte, mère de deux enfants et avec un job à mille lieues de la sphère littéraire, qu’elle publie son premier roman (Le Portail, fantastique / horreur). Grisée par l’expérience, elle poursuit avec une nouvelle fantastique puis passe à la science-fiction avec une série dystopique : Brigades du Réveil (thrillers futuristes), dont le dernier tome est publié en juin 2022.

Ses écrits, plutôt sombres, mettent en scène des aventures humaines dans des univers imaginaires, où fiction et réalité se mêlent. Le jeu de rôle (JDR), lui a donné le goût des personnages aux historiques tourmentés qu’elle retranscrit dans ses récits. Une bonne dose de fantaisie et de créativité saupoudrée sur une anticipation des dérives de notre société, et l’on obtient des romans visuels, qui plongent les lecteurs dans des mondes alternatifs.

Les pieds ancrés dans les volcans de son Auvergne natale mais la tête toujours accrochée dans les étoiles, Sealeha ne manque pas d’idées pour tisser ses prochaines histoires.

L’imaginaire comme agence de voyage.

Mon parcours

J'ai grandi entourée d’œuvres liées au fantastique et à la science-fiction, mes parents en étant de grands amateurs. Depuis toute petite, j'ai donc dévoré ces livres et apprécié ces films. En grandissant, c'est tout naturellement que j'ai voulu reproduire ce que j'aimais. J'ai écrit ma première histoire d'aventure en primaire (c'est dire si ça remonte), mes premiers poèmes et premières nouvelles au collège, pour lesquels j'ai obtenu des prix scolaires, puis à 16 ans je me suis lancée dans un projet plus ambitieux, et j'ai écrit mon premier roman de science-fiction / fantasy. Il n'était pas fabuleux, loin de là, toutefois il m'a permis de découvrir combien j'appréciais de découvrir, en même temps que mes personnages, des paysages surprenants, des créatures ubuesques et des situations déconcertantes.

Et puis après, les études, le travail... J'ai mis de côté cette activité pour me consacrer à un "vrai emploi" puisque l'on me serinait qu'auteur, ce n'était pas un vrai métier (heureusement, les idées évoluent peu à peu à ce sujet). Cependant, chassez le naturel, il revient au galop ! L'envie d'écrire et de faire parler mon imagination ne m'a jamais quittée. J'ai alimenté quelques années un blog de "cosmétiques maison", qui me permettait de partager mes apprentissages avec mes lecteurs, et j'ai continué de plonger au cœur de l'imaginaire au travers des jeux de rôle.

Ce n'est pourtant qu'une fois bien installée dans ma carrière, adulte, maman de deux enfants, que j'ai repris la plume. Une amie m'avait parlé d'un concours organisé par une maison d'édition. Il s'agissait d'écrire un roman court en une semaine. Chiche ! J'ai relevé le défi. Une fois posé le point final, j'ai envoyé mon histoire à l'éditeur. Quelques mois après j'ai reçu le verdict : mon manuscrit avait été sélectionné !

Mes débuts en tant qu'auteur

Après quelques semaines de réécriture, mon roman a été publié chez Lune Écarlate. Malheureusement, moins d'un an après sa parution, la maison d'édition, qui existait pourtant depuis plusieurs années, a fermé ses portes.

Qu'à cela ne tienne. J'ai pris cet aléa comme une possibilité nouvelle qui m'était ouverte : tenter l'autoédition. Pouvoir proposer aux lecteurs un livre qui soit entièrement à l'image de ce que j'avais en tête, aussi bien sa couverture, que son format ou sa disponibilité, m'a immédiatement attirée. C'est donc avec joie que j'ai pu publier à nouveau  Le Portail, roman fantastique / horreur, le 30 octobre 2020 pour une seconde vie.

Cette première expérience m'a donné envie de poursuivre l'écriture. Entre le travail, les enfants, le chat et mes responsabilités syndicales, je poursuis donc l'aventure : une série dystopique tout juste achevée et une saga fantastique en préparation. Les projets ne manquent pas !

Je puise dans mes expériences diverses pour donner corps à mes histoires et à mes personnages, livrer des récits avant tout humains. Ce que j'aime avant tout, c'est explorer les relations entre les personnages et entrer dans des psychés différentes, me placer dans la peau de mes personnages. Si j'étais eux, comment je réagirais ? (On en revient encore au jeu de rôle, n'est-ce pas ?).

Vous pouvez suivre mes aventures d'auteur sur mon blog ou sur mes réseaux sociaux.

Portrait Sealeha

Sealeha, d'où vient ce nom de plume?

Puisque vous êtes dans la rubrique "à propos" de Sealeha, vous-vous posez certainement la question. Aucun mystère là-dessous. Sealeha est le nom de l'héroïne du roman de science-fiction / fantasy que j'avais écrit à l'âge de 16 ans. Ce pseudonyme se prononce "silea". C'est aussi simple que ça !

>